Que faire devant des mouvements oculaires anormaux ?

0

Les mouvements oculaires anormaux du nourrisson et de l’enfant sont fréquemment source d’inquiétude pour le praticien, car ils peuvent conduire à des diagnostics requérant un traitement lourd et urgent : neuro­blastome, encéphalite, syndrome de West, tumeur cérébrale… Le diagnostic de la cause se confond presque avec celui de l’entité nosographique, lequel est purement clinique : l’analyse du mouvement, effectuée soit “en direct” en consultation, soit sur une vidéo faite par l’entourage, permet généralement de conclure. Cette situation présente un double écueil : celui de passer à côté d’une cause grave et celui d’entreprendre des investigations complémentaires inutiles.

Classification et caractéristiques cliniques des mouvements oculaires anormaux du nourrisson et de l’enfant

La distinction entre nystagmus et mouvements non nystagmiques est de nature formelle : les nystagmus sont définis comme un mouvement de va-et-vient d’un œil ou des yeux comportant une phase dite “lente” (c’est-à-dire strictement un mouvement moins rapide qu’une saccade oculaire). On distingue donc des nystagmus à ressort, caractérisés par l’alternance de phases lentes et de saccades, d’abord définis par leur direction et leur sens (par convention celui de la saccade), et des nystagmus pendulaires, composés uniquement de phases lentes, d’égale vitesse, d’abord définis par leur direction. Les mouvements non nystagmiques soit ne sont pas rythmés, soit ne comportent pas de phase lente (ils sont alors composés uniquement de saccades).

1. Nystagmus

On distingue les nystagmus présents chez le nourrisson des nystagmus acquis. Les seconds ne seront pas traités dans ce texte. Ils doivent toujours faire éliminer une dysfonction des voies oculomotrices cérébrales. Parmi les premiers, on peut définir quatre grands groupes, par ordre de fréquence décroissante : les syndromes du nystagmus précoce, les nystagmus de type latent, les nystagmus purement pendulaires et les autres variétés.

>>> Syndrome du nystagmus précoce (infantile nystagmus syndrome, nystagmus congénital)

Il s’agit d’un nystagmus horizontal, pendulo-ressort, c’est-à-dire pendulaire en position primaire[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Necker-Enfants Malades, PARIS.