Adaptation des cornées kératocôniques : trucs et astuces

0

La prise en charge des patients porteurs de kératocône (KC) a été redéfinie par la conférence de consensus de 2015 [1]. La contactologie est un pilier majeur de la réhabilitation visuelle des kératocônes [2, 3].

Diaporama des lentilles pour kératocône

Grâce à un large choix de paramètres et de géométries disponibles, il est actuellement possible d’adapter avec succès la très grande majorité des patients porteurs de kératocône, mêmes les plus avancés [4] (tableau I).

La présence d’une opacité au somment du kératocône ne doit pas d’emblée contre-indiquer une adaptation. Il est toujours intéressant de réaliser un essai car certains patients sont beaucoup plus gênés par le caractère irrégulier de leur astigmatisme que par l’altération de la transparence cornéenne.

Adaptation d’un kératocône

1. Choix de la première lentille

La stabilité du kératocône est un postulat indispensable à une adaptation en lentilles de contact. En effet, si l’ectasie cornéenne progresse, la lentille nouvellement prescrite ne sera rapidement plus adaptée et il faudra en changer. Il faut donc œuvrer pour la stabilisation du kératocône (arrêt des frottements oculaires toujours, cross-linking éventuellement) avant d’envisager une réhabilitation visuelle.

Le recours aux lentilles de contact est décidé dès lors que l’acuité visuelle commence à baisser et à ne plus pouvoir être corrigée par le port de lunettes. Le choix de la première lentille se fait au terme d’un interrogatoire et d’un examen clinique rigoureux. Les patients porteurs de kératocône sont le plus souvent jeunes au moment du diagnostic et nécessitent un suivi au long cours sur plusieurs années, voire toute une vie ! L’instauration d’une relation de confiance est donc primordiale, tout comme un patient motivé pour la réussite de l’adaptation.

Il est important pour le médecin adaptateur de prendre le temps de connaître son patient : sa profession, son environnement, ses loisirs, ses besoins visuels spécifiques, etc. afin de mieux cerner ses attentes vis-à-vis de son[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, CHU de SAINT-ÉTIENNE.