Indications préférentielles des chirurgies micro-invasives pour le glaucome (MIGS) en 2021

0

Le glaucome est une maladie chronique souvent asymptomatique qui, non traitée ou insuffisamment traitée, peut conduire à une perte de vision, voire à la cécité. L’objectif de la prise en charge du glaucome est de préserver le maximum de fonction visuelle restante, d’éviter une perte plus importante et de minimiser les effets secondaires et les risques des traitements pour atteindre cet objectif, le tout en préservant une qualité de vie la meilleure possible pour les patients.

Actuellement, le seul moyen connu et efficace pour réduire la perte visuelle est d’abaisser la pression intraoculaire (PIO) le plus possible. Le traitement médical du glaucome est la solution thérapeutique la plus employée. Celui-ci est très souvent efficace chez les patients observants et tolérants. Malheureusement, l’observance n’est pas toujours réelle, seulement 10 % des patients renouvelleraient l’utilisation de leur prescription en continu sur 1 an [1]. De plus, il est démontré que plus le nombre de traitements est élevé, plus l’observance diminue [2]. La tolérance locale des collyres diminue elle aussi avec le nombre de traitements et avec la durée de traitement, et participe à la baisse de l’observance.

En cas d’échec, la chirurgie devient le seul recours. Les techniques traditionnelles permettent une évacuation de l’humeur aqueuse vers un espace de filtration sous-conjonctival. La trabéculectomie, décrite par John Cairns en 1967, et la sclérectomie profonde non perforante, décrite par John Zimmerman en 1974, soit il y a plus de 40 ans, demeurent jusqu’à maintenant les techniques chirurgicales de référence. Elles permettent de faire baisser la PIO de façon efficace après une phase d’apprentissage chirurgicale longue et fastidieuse. Elles sont utilisées[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild, Centre Ophtalmologique Saint Paul, PARIS.