Maculopathie œdémateuse diffuse ou œdème tractionnel ?

0

A gauche, l’acuité visuelle mesurée à 4/10, P4, a incité à réaliser dans un premier temps une séance de photocoagulation en grid pour un œdème maculaire. L’absence de modification fonctionnelle ou anatomique après les photocoagulations a ensuite fait discuter une injection intravitréenne de triamcinolone (fig. 1).Un mois après l’IVT, l’impression fonctionnelle est favorable, l’acuité est remontée à 6/10, P3, ce qui concorde avec le “gain” de 54 μm d’épaisseur de la rétine maculaire observé sur le mapping différentiel de l’OCT. Le cliché monochromatique bleu montre quelques exsudats de résorption.Par contre, il persiste un certain œdème visible à travers le refoulement du pigment maculaire sur le cliché bleu et la mesure à 284 μm en regard de la zone centrale sur le mapping. L’examen attentif des coupes montre toujours l’épaississement de la hyaloïde postérieure associé à présent à un aspect en “toit de pagode” qui n’était [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Rétine Médicale, MARQUETTE-LEZ-LILLE, Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.

Laisser un commentaire