DMLA atrophique

0

La DMLA atrophique touche 1 % des personnes de plus de 60 ans. Les facteurs de risque retrouvés sont : le tabagisme supérieur à 10 paquets-années (OR : 1,82), un indice de masse corporelle élevé (OR : 1,93) [1]. Elle fait suite à la disparition de drusen séreux confluents, aux altérations de l’épithélium pigmentaire, et plus rarement à l’involution de néovaisseaux occultes.DiagnosticLes lésions sont parafovéolaires au stade initial de la maladie et l’acuité visuelle est conservée. L’atrophie va s’élargir progressivement et les plages d’atrophie vont confluer, jusqu’à présenter une lésion en “fer à cheval”, puis en anneau. L’évolution est lente, et l’atteinte fovéolaire est tardive.Le fond d’œil et le cliché couleur retrouvent une atrophie de l’épithélium pigmentaire avec une visualisation anormale des vaisseaux choroïdiens (fig. 1). Le cliché en lumière verte recherche la présence d’hémorragie. Le cliché en lumièr[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, CHI, Creteil.

Laisser un commentaire