Rétinopathie diabétique périphérique et chirurgie

0

L’interrogatoire doit permettre, selon le terrain, de préciser les modalités et le délai de la chirurgie :âge du patient, type, équilibration et durée d’évolution du diabète (formes sévères, rapides et potentiellement cécitantes des jeunes diabétiques de type 1 mal équilibrés) ;réalisation d’une PPR préalable ;possibilité ou non d’un suivi régulier, prise de traitement anticoagulant ou antiagrégant (risque hémorragique majoré).Dans tous les cas, il est conseillé de réaliser un maximum de PPR avant la chirurgie, afin de faciliter la stabilisation de la rétinopathie et le geste opératoire. Tant que l’état du cristallin permet de voir les détails rétiniens, il est conseillé d’éviter d’opérer la cataracte dans un même temps opératoire, car le fait d’extraire le cristallin augmente l’inflammation postopératoire, le taux de VEGF et donc le risque de prolifération néovasculaire secondaire et de GNV [2].En pratique, on peut distingu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.

Laisser un commentaire