Éditorial

0

Il n’y a plus de doutes aujourd’hui quant à la supériorité de la greffe endothéliale pure (DMEK – Descemet Membrane Endothelial Keratoplasty) vis-à-vis des autres techniques de remplacement endothélial (DSAEK – Descemet Stripping Automated Endothelial Keratoplasty) en termes de résultats subjectifs et objectifs.Comme nous allons le voir dans ce dossier de Réalités Ophtalmologiques, les résultats visuels à long terme de la DMEK sont extrêmement satisfaisants, avec un taux de perte endothéliale qui reste acceptable et une incidence de rejet bien contrôlée par la prise de corticoïdes au long cours. Cette technique doit aujourd’hui devenir la norme de soin pour tout œdème cornéen associé à une décompensation endothéliale et il n’est certainement plus acceptable en 2017 de proposer une greffe transfixiante pour ces pathologies. La DMEK n’a pas encore totalement remplacé la DSAEK dans l’offre de soins, mais cela n’est qu’une question de temps et se[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild, PARIS. Université Américaine de Beyrouth, Département d’ophtalmologie, BEYROUTH (Liban).

Laisser un commentaire