Éditorial

0

Certes, l’ophtalmologie est une spécialité “visuelle”, mais les images n’ont jamais autant été au cœur de notre pratique. L’arrivée de l’OCT, il y a deux décennies, a révolutionné la prise en charge des pathologies rétiniennes mais cette épopée passionnante ne s’est pas faite en un jour, et l’interprétation des premières images a été parfois difficile. Pas à pas, la compréhension des différents signaux de réflectivité de la rétine et l’amélioration de la résolution des appareils, de plus en plus proche des coupes histologiques, ont fait de l’OCT un outil de diagnostic et de suivi incontournable en rétine médicale et chirurgicale. L’examen clinique du fond d’œil, que l’on n’omettra pas pour autant, va aujourd’hui de pair avec l’imagerie multimodale qui nous assure une finesse d’analyse et une certitude diagnostique dans la plupart des cas.L’apparition de l’OCT-angiographie est un pas supplémentaire dans la visualisation d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.

Laisser un commentaire