Les points clés de la correction de l’astigmatisme en chirurgie de la cataracte

0

Avant la chirurgie1. Identifier les patientsLa valeur de l’astigmatisme cornéen à partir de laquelle une implantation torique peut être envisagée est variable en fonction des opérateurs et du cas particulier du patient. Dans l’absolu, la puissance minimale de cylindre proposée par les fabricants d’implants est de 0.75 dioptrie et la correction est donc possible dès cette valeur.En pratique, le choix d’un implant torique se fera au cas par cas en prenant en considération divers paramètres :l’axe de l’astigmatisme cornéen et la localisation de l’incision principale. En cas de faible astigmatisme (inférieur à 1 dioptrie), le positionnement de l’incision principale sur l’axe le plus cambré de la cornée pourra suffire à réduire le cylindre cornéen et ce d’autant plus que l’on fera une incision supérieure à 2 mm. Un implant torique n’est donc pas forcément nécessaire dans le cas d’une incision supérieure et d’un astigmatisme direct ou d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Cabinet Foch, BORDEAUX.

Laisser un commentaire