Coronavirus et atteinte oculaire

0

L’épidémie soudaine du nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2, à Wuhan, en Chine, s’est rapidement transformée en pandémie mondiale. Elle se propage par transmission interhumaine, par gouttelettes ou par contact direct, et la période d’incubation a été estimée à 6,4 jours en moyenne. Chez les patients atteints de pneumonie causée par le SRAS-CoV-2, la fièvre est le symptôme le plus courant, suivi de la toux.

Mais les manifestations de l’infection Covid-19 ne sont pas limitées aux atteintes pulmonaires et elle se caractérise par une inflammation systémique importante, qualifiée d’orage cytokinique. Des manifestations oculaires, principalement conjonctivales, ont récemment été décrites, de même qu’une possible contamination par les sécrétions lacrymales.

Données sur l’atteinte conjonctivale

De récents rapports suggèrent que le nouveau coronavirus peut causer des conjonctivites [1-4]. Cette atteinte semble rare dans la population générale mais serait plus fréquente parmi les cas présentant des formes sévères de Covid-19.

L’étude la plus large, publiée dans le New England Journal of Medicine, retrouve la présence d’une hyperémie conjonctivale chez 9 patients sur 1 099 (0,8 %) ayant une Covid-19 confirmée par PCR dans 30 hôpitaux en Chine [1].

Une série a également été publiée dans JAMA Ophthalmology, elle est spécifiquement centrée sur la recherche des atteintes oculaires et a inclus 38 patients Covid-19 hospitalisés dans la province du Hubei en Chine [2]. Dans cette série, un total de 12 patients, soit 32 %, avaient des manifestations oculaires à type de conjonctivite incluant hyperhémie conjonctivale, chémosis, épiphora ou sécrétions augmentées. La PCR pour le SARS-CoV-2 était positive dans les sécrétions nasopharyngées chez 28 patients (74 %), tandis que seulement 2 patients sur 38 (5 %) ont eu des prélèvements positifs dans la conjonctive. En analyse univariée, les patients avec des symptômes oculaires avaient des manifestations systémiques plus sévères et un taux sanguin plus élevé de leucocytes, neutrophiles, procal­citonine, CRP et lactate déshydrogénase que les patients sans symptômes oculaires. Cela pourrait suggérer que les symptômes oculaires[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.