0

Vitamine D, oméga-3 et DMLA : résultats de l’étude VITAL

Depuis quelques années, les rôles multiples de la vitamine D sont progressivement mieux compris et les carences repérées dans la population générale ont pu être associées à plusieurs pathologies chroniques, en particulier la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). La structure moléculaire de la vitamine D est très proche de celle d’une hormone stéroïde, ce qui permet de comprendre l’étendue du champ des propriétés de son métabolite actif. La 1, 25-dihydoxy-vitamine D module en effet la prolifération et la différenciation cellulaire mais également les phénomènes d’apoptose. Les données des études expérimentales et des études d’observation suggèrent qu’un déficit même relatif en vitamine D pourrait être un facteur de risque de développer une DMLA [1]. En revanche, on ne disposait pas jusqu’ici de résultat d’étude d’intervention concernant la vitamine D.

Photothèque
0

Un homme âgé de 59 ans est adressé pour avis chirurgical sur une membrane épiréti- nienne secondaire sur son œil gauche. En effet, ce patient avait présenté un trauma- tisme contusif de cet œil il y a plus de 10 ans, qui s’était compliqué de deux ruptures de la membrane de Bruch au fond d’œil.

1 107 108 109