Quel bilan réaliser lors de la découverte d’une atrophie optique ?

0

La découverte d’une baisse d’acuité visuelle associée à une pâleur papillaire évocatrice d’atrophie optique (AO) est une situation qui n’est pas exceptionnelle et qui peut s’observer à tous les âges de la vie. Une telle découverte doit amener à une démarche diagnostique qui sera guidée par l’âge du patient et le contexte clinique général et ophtalmologique. Cette démarche diagnostique permet de retrouver le mécanisme de cette AO, qui peut être inflammatoire, toxique, vasculaire, compressif ou héréditaire, et son étiologie. Ces différents éléments conditionnent la prise en charge et son degré d’urgence. Mais il faut d’abord affirmer l’existence d’une souffrance primitive du nerf optique responsable de l’atteinte de la fonction visuelle.Confirmer l’atteinte primitive du nerf optiqueL’existence d’une atrophie optique est parfois évidente chez un patient qui se plaint d’une baisse d’acuité visuelle (BAV) franche et dont la papille [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Ophtalmologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, PARIS.

Laisser un commentaire