Le glaucome pigmentaire

0

Le glaucome pigmentaire (GP), décrit en 1940 par Sugar, est un glaucome secondaire à angle ouvert.Le syndrome de dispersion pigmentaireLe syndrome de dispersion pigmentaire (SDP) est caractérisé par la dispersion de pigment irien dans l’œil. Généralement bilatéral, il peut être associé à une hypertonie oculaire (HTO) ou à un glaucome. Cependant, il n’évolue pas forcément vers l’HTO.Il est caractérisé, dans sa forme complète, par la présence d’un faisceau de Krükenberg (décrit par Krükenberg, en 1800, qui pensait cette anomalie congénitale), d’un iris transilluminable et, en gonioscopie, d’un trabéculum pigmenté et d’un iris concave. Les patients atteints sont typiquement jeunes (20-40 ans) et myopes, avec une prédominance mascu­line. Les caucasiens sont le groupe ethnique le plus atteint, avec une prévalence de 2,45 % [1]. L’incidence du SDP diminue avec l’âge.>>> Le faisceau de Krükenberg est un dépôt de pigments sur l’endo[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital-Fondation Saint-Joseph, Institut du Glaucome, PARIS.

Laisser un commentaire