Le glaucome primitif par fermeture de l’angle

0

Il est classique d’opposer le glaucome chronique à angle ouvert, affection asymptomatique et indolore, au glaucome aigu par fermeture de l’angle qui survient dans un contexte de crise aiguë douloureuse bien connue. Ainsi, en dehors des problèmes de crise aiguë (fermeture primitive de l’angle, glaucome néovasculaire), l’indication de la gonioscopie n’est posée que pour savoir si l’angle est ouvert (avec du pigment ou non en cas de suspicion de glaucome pigmentaire ou exfoliatif) ou étroit en cas de profondeur de chambre antérieure suspecte.La réalité clinique et l’étude de la littérature nous montrent que le problème est en fait différent, ce qui explique probablement que l’incidence du glaucome primitif par fermeture de l’angle (GPFA) est mal connue et probablement sous-estimée.Classification des glaucomes et angles étroitsLa classification des glaucomes a changé. On ne parle maintenant de “glaucome” [1] qu’en cas de neuropathie optique progress[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Institut du glaucome, Hôpital Saint Joseph, PARIS, Centre d’Ophtalmologie du Trocadéro, PARIS.

Laisser un commentaire