Imagerie rétinienne et pronostic des occlusions veineuses

0

Considérations générales

La recherche de facteurs associés au pronostic visuel des patients atteints d’occlusions veineuses a fait l’objet de nombreuses études. Lors de l’examen initial, la mesure de l’acuité visuelle est importante puisque ce paramètre est corrélé au pronostic visuel [1]. Sur une étude prospective concernant des occlusions de la veine centrale de la rétine, Glacet-Bernard avait montré en 1996 que, pour les yeux initialement non ischémiques, une ischémie rétinienne s’était développée dans 54 % des cas [2]. En outre, l’étude des facteurs systémiques avait montré que l’âge plus avancé, le sexe masculin et un certain nombre d’éléments (facteurs de risque vasculaire, niveau élevé de l’hématocrite et/ou du fibrinogène, glaucome) étaient corrélés à un mauvais résultat visuel et à un risque de développement d’une ischémie rétinienne [2]. D’autres auteurs ont confirmé la notion péjorative associée à la neuropathie glaucomateuse préexistante [3].

Phénomènes tissulaires

Le pronostic visuel des patients atteints d’occlusion veineuse peut être engagé par l’œdème maculaire et ses conséquences sur l’architecture de la neuro­rétine. Depuis une quinzaine d’années, les traitements anti-œdémateux administrés en intravitréen permettent d’agir sur cet aspect avec une relative efficacité. Un autre aspect – peut-être plus complexe – du pronostic est lié à l’ischémie initiale (ou secondaire au cours des occlusions secondairement complétées).

Hayreh a été l’un des premiers auteurs à nous inciter à différencier ischémie et défaut de perfusion, peut-être parce qu’il a réalisé une partie considérable de son travail à une époque où l’angiographie à la fluorescéine puis l’angiographie au vert d’indocyanine (ICG) étaient[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Rétine Médicale, MARQUETTE-LEZ-LILLE, Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.