Auteur Panthier C.

Service d’Ophtalmologie, Fondation Rothschild, PARIS.

Dossier : Les greffes endothéliales
0

La greffe lamellaire endothéliale pure est une technique chirurgicale devenant la référence pour le traitement des dystrophies endothéliales. Il s’agit d’une technique chirurgicale délicate où la préparation du greffon est une étape essentielle. Pendant cette étape, la principale complication est la déchirure du greffon pouvant faire annuler la procédure.
En réalité, la présence d’une déchirure sur le greffon ne remet pas en cause le pronostic anatomique et fonctionnel de la greffe. Les greffons déchirés implantés ont permis une récupération identique à 6 mois avec une cinétique différente. Le greffon reste donc fonctionnel en cas de déchirure.

Dossier : Les greffes endothéliales
0

La greffe endothéliale de type DMEK est devenue la technique de référence du traitement chirurgical des dystrophies endothéliales. Les premiers résultats à long terme confirment l’excellente récupération visuelle obtenue à court terme avec une acuité visuelle moyenne à 4 ans de 20/26e soit 0.7.
Au niveau anatomique, il existe une perte régulière de cellules endothéliales qui est majorée la première année mais qui retrouve une vitesse normale dès la deuxième année avec un taux de perte d’environ 9 % par an. La DMEK est donc une chirurgie permettant une récupération rapide et durable dans le temps.