Simple descemethorhexis pour traiter les dystrophies de Fuchs

0

Comment expliquer de tels résultats ? Pour obtenir des éléments de réponse, il est nécessaire d’essayer de comprendre certains aspects de la physiopathologie de la “dystrophie” de Fuchs et de la cicatrisation endothéliale.La physiopathologie de la “dystrophie” de Fuchs est peu connue, mais une mutation génétique associée à des facteurs environnementaux semblent être à la base de la maladie. De rares mutations ont été identifiées (SLC4A11, TCF4, TCF8, CLU, LOXHD1) sans pour autant qu’elles soient présentes chez tous les patients atteints. De ce fait, dans la majeure partie des cas, la “dystrophie” de Fuchs n’est pas causée par une mutation génétique précise, mais plutôt par un mécanisme de défense défectueux face au stress oxydatif qui peut provenir du rayonnement ultraviolet, des changements de température, ou de l’humeur aqueuse. Face à un stress oxydatif permanent dépassant les mécanismes de défense des cellules endothéliales (plus [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild, PARIS. Université Américaine de Beyrouth, Département d’ophtalmologie, BEYROUTH (Liban).

Laisser un commentaire