Nexus 6 ou “More human than human” : Intelligence Artificielle et OCT

0

De Fauw J, Ledsam JR, Romera-Paredes B et al. Clinically applicable deep learning for diagnosis and referral in retinal disease.Nat Med, 2018;24:1342-1350.L’intérêt de l’intelligence artificielle pour l’interprétation de l’imagerie en rétine médicale résulte peut-être de la conjonction de l’accroissement du volume des données à interpréter, de l’affinement de la sémiologie associée au démembrement de pathologies qui étaient autrefois vues de façon très globale avec l’amélioration des capacités de nos ordinateurs à traiter de nombreuses données.Dans le cadre de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’ ge (DMLA), alors qu’il y a une vingtaine d’années, il apparaissait déjà remarquable de distinguer une fluorescence sans diffusion correspondant à des altérations pigmentaires d’une diffusion du colorant traduisant la présence de néovaisseaux choroïdiens, il faut à présent, sur la base de clichés et d’un OCT devenu multimodal, établi[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Rétine Médicale, MARQUETTE-LEZ-LILLE, Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, PARIS.

Laisser un commentaire