Quoi de neuf en inflammation oculaire ?

0

Les uvéites de l’enfant sont principalement secondaires soit à des maladies inflammatoires systémiques (touchant plusieurs organes, notamment les articulations), soit à une infection (virale, bactérienne ou parasitaire). Même s’il s’agit d’une pathologie relativement rare (2 à 12 % de l’ensemble des uvéites avec une prévalence de 30 cas pour 100 000, soit 25 000 cas en France), les uvéites pédiatriques ont une présentation clinique souvent plus sévère (80 % de bilatéralité et 40 % d’œdème maculaire associé), affectant le pronostic visuel de ces enfants.

L’arthrite juvénile idiopathique (AJI) est la cause inflammatoire la plus fréquente d’uvéite chez l’enfant [1]. Elle se manifeste en général vers l’âge de 4 ans, plus fréquemment chez les filles, sous la forme d’une uvéite antérieure non granulomateuse, souvent bilatérale (75 % des cas). Les complications menaçant le pronostic visuel (cataracte, kératite en bandelette, œdème maculaire…) sont fréquentes du fait de la symptomatologie discrète de ces atteintes (découverte fortuite non rare). Le traitement initialement local peut être amplifié selon l’évolution clinique : corticothérapie systémique, immunomodulateur, biothérapies ciblées… L’escalade thérapeutique est souvent le fruit d’une discussion conjointe avec les pédiatres basée sur l’expérience clinique, mais aussi quelques recommandations publiées.

Nous proposons ici une mise au point sur la stratégie thérapeutique pour les uvéites associées aux AJI.

Démarche thérapeutique proposée

Heiligenhaus A, Minden K, Tappeiner C et al. Update of the evidence based, interdisciplinary guideline for anti-inflammatory treatment of uveitis associated with juvenile idiopathic arthritis. Semin Arthritis Rheum, 2018 [Epub ahead of print].

Cet article propose un consensus adopté par une équipe interdisciplinaire allemande constituée d’ophtalmologistes, rhumatologues, pédiatres, associations de patients, après revue de la littérature, avec gradation des preuves et hiérarchisation des recommandations.

Les arthrites juvéniles idiopathiques représentent le rhumatisme inflammatoire chronique le plus fréquent chez les enfants et adolescents, parmi lesquels 9 à 13 % des patients présentent des uvéites antérieures, avec un risque élevé de développement de complications[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service d’Ophtalmologie, CHU, STRASBOURG.

Service d’Ophtalmologie du CHU, STRASBOURG.

Laisser un commentaire