0

Drusen cuticulaires : risques évolutifs ?

Les drusen cuticulaires (DC), autrefois appelés dépôts laminaires basaux, sont classiquement repérés chez des patients ayant la cinquantaine, souvent de sexe féminin. L’importance de leur diagnostic repose classiquement sur la possibilité de constitution d’un dépôt de matériel sous-rétinien qui simule un décollement séreux rétinien (DSR) [1]. L’aspect de pseudo-­DSR observé en OCT peut faire craindre, à tort, la présence de néovaisseaux choroïdiens qui imposerait des traitements.

Photothèque
0

Monsieur G., né en 1961, présente un diabète II connu depuis l’âge de 11 ans. L’hémoglobine glyquée est mesurée à 6,5 % et la pression artérielle est habituellement à 13/8 mmHg. Monsieur G. présente par ailleurs une myopie de 5 dioptries à gauche. L’acuité visuelle est mesurée à 2/10 de loin, Parinaud 4 de près de ce côté gauche. Le patient n’a cependant pas ressenti de baisse récente des performances visuelles.

Photothèque
0

Une femme de 68 ans présentant une cataracte débutante avec une acuité visuelle mesurée à 8/10e à droite et 9/10e à gauche est adressée pour OCT devant un reflet fovéolaire anormal en biomicroscopie.

Photothèque
0

Dystrophie microcristalline de Bietti (DMB) chez une jeune femme de 29 ans d’origine turque sans aucun antécédent médi- cal. Le fond d’œil est caractéristique, présentant des cristaux jaunes brillants intrarétiniens et une atrophie de l’épithélium pigmentaire (EP) (fig. 1).