Le vitréoschisis peut-il expliquer certaines pathologies maculaires ?

0

En vieillissant, le vitré se liquéfie (synchisis) et se détache (synérèse) en se séparant de la rétine postérieure et en périphérie, créant le décollement postérieur du vitré (DPV). Cette séparation peut être anormale de deux façons : soit il reste une adhérence plus ou moins localisée du cortex vitréen sur l’interface maculaire, ce qui peut créer une traction vitréo-maculaire, soit le clivage ne se fait pas entre cortex vitréen postérieur et membrane limitante interne (MLI) mais dans l’épaisseur même du cortex vitréen, laissant une fine couche de vitré sur la rétine appelée le vitréoschisis.Le cortex vitréen a une structure multi­lamellaire avec des fibres de collagènes compactées, parallèles à la surface rétinienne. Ces fibres sont essentiellement faites de collagène de type II et type IV, un peu de type hybride V/XI et type IX. Elles sont collées à la limitante interne de la rétine par des protéines inter-membranaires (laminine, fibro[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild, PARIS.

Laisser un commentaire